Parlez directement à un technicien à propos de votre problème de rongeurs en composant le 418 915-9556

Prévention

Pour prévenir les problèmes d’infestation de rats et de souris, il est recommandé d’éliminer les sites propices à la nidification des rongeurs : contenants à déchets mal fermés, herbes hautes autour de la maison, piles de bois placées directement sur le sol et près de la maison (dans ce cas il est conseillé de surélever le bois à 1 pied du sol et l’éloigner de la maison).

Évitez de jeter les déchets gras ou huileux dans le bac de compostage, colmatez les fissures dans les fondations et les ouvertures autour des fenêtres, tuyaux, etc., installez un grillage métallique fin sous votre bac de compostage et couvrez-en aussi le conduit de ventilation de la sécheuse et les évents de l’entretoit.

Identification du problème

On peut différencier la souris avec les jeunes rats par ses petites pattes, plus courtes que chez le raton, ainsi que par ses yeux plus petits eux aussi. Ses oreilles sont plus grandes que chez le rat et la couleur de son pelage tend vers le gris, plus pâle au niveau du ventre. La souris mesure généralement autour de 3 pouces (7,5cm) et pèse autour de 40g. La queue de la souris est à peu près de la même longueur que son corps ou un peu plus longue. La souris moyenne donnera naissance au cours de sa vie à 6 portées (parfois jusqu’à 8) de 6 à 8 petits. L’espérance de vie moyenne d’une souris est de moins d’un an.

 

Les dommages potentiels

Les souris, comme les rats, peuvent causer des dommages aux bâtiments et sont porteurs, via leur urine et excréments, de maladies importantes. La souris sylvestre, par exemple, est le principal vecteur des hantavirus.

 

Les habitudes des souris

Les souris se nourrissent surtout pendant la nuit, de tout ce qui leur tombe sous la patte. Capables de se faufiler dans les plus petites ouvertures (moins de 60mm ou ¼”), elle peuvent causer beaucoup de dégâts dans les garde-manger, greniers, entre-toits. Lorsque vous constatez qu’elles sont actives de jour, c’est souvent parce que l’infestation est importante et le recours aux services d’un exterminateur est alors presque incontournable.

 

Éliminer le problème

Le défi principal consiste à trouver les ouvertures par lesquelles elles réussissent à s’infiltrer, puis à les colmater, ou à les grillager de façon efficace s’il s’agit d’un conduit où l’air doit circuler. Il faut ensuite capturer les rongeurs qui restent à l’intérieur à l’aide de pièges mécaniques (trappes à souris) jusqu’à élimination complète du problème.

Avec les trappes à souris conventionnelles, il est conseillé d’utiliser pour appât du beurre d’arachides plutôt que le traditionnel fromage. Les rongeurs préfèrent le beurre d’arachide au fromage qui après quelque heures seulement en place sèche et durcit. Pour les personnes allergiques au beurre d’arachide, ce dernier peut être remplacé par de la graisse de bacon mélangée à du gruau, des jujubes ou des raisins secs.

Il est important de visiter les pièges quotidiennement et lorsque vous constatez que les appâts demeurent en place, n’hésitez pas à les changer d’endroit. Les trappes peuvent être réutilisées sans problème.

Pour éliminer les souris à l’extérieur, on utilisera plutôt des blocs paraffinés avec rodenticide et/ou des pièges à prise multiples.